Sélectionner une page

Mont Nokogiri

Aujourd’hui le mont Nokogiri est au programme. Je vais à la gare de Shinagawa, là où je prends un bus jusque Kurihama. De là je traverse la baie de Tokyo en bateau jusque Kanaya. Lors de la traversée, beaucoup de mouettes suivent le bateau en espérant recevoir quelque chose à manger. Je photographie une famille japonaise qui leur distribue des chips. Nous échangeons quelques mots et ils me proposent d’essayer.

Kurihama





Premier passage réussi pour la mouette


Je quitte le bateau dans le bus pour aller dîner dans un restaurant avec vue sur l’océan. La spécialité maison : le tempura de crevettes.

Je quitte le restaurant en bus pour aller au pieds du mont Nokogiri. Il faut prendre une télécabine pour se rendre presque au sommet. Au-dessus j’ai une superbe vue sur la baie de Tokyo, le voile atmosphérique limite fortement la visibilité. Je dois à nouveau faire attention aux oiseaux de proies qui ont toujours un oeil sur la nourriture à voler.

Kenji notre super guide


Le planing de l’après-midi s’annonce chargé en escaliers … Je dois descendre et monter de nombreuses marches pour découvrir une énorme statue gravée dans la roche nommée : The hudred shaku Kwan non (les créateurs de la marque Canon se sont inspirés de son nom, Kwan non). Ensuite, passage par “The Buddha Daibutsu”, une énorme statue de bouddha en pierre. Jusqu’à présent il est agréable de visiter les temples et autres sites car il n’y a pas grand monde. C’est facile de faire des photos sans avoir une dizaine de touristes dessus.

 

 

On peut apercevoir le bateau qye j’ai pris plus tôt

Le bouddha étant au point le plus bas, il faut maintenant remonter tout les escaliers jusqu’à la télécabine. Le chemin est parsemé de petites statues de pierre.


Arrivé au sommet la lumière est magnifique, je fais quelques vues puis redescends prendre la télécabine. Le bus m’amène le long de la mer pour profiter d’un onsen (bain thermal public). Je n’ai pas su faire de photos, un réflex ce n’est pas très discret!

Otsuka

Retour à Tokyo pour aller souper à Otsuka (un bol de ramen). Je fais un petit tour dans les rues, avant de me rendre au “bar speak easy “. Un café international où l’on parle de nombreuses langues.