Sélectionner une page

Après une série de voyages au Japon, je me suis décidé à aller découvrir d’autres pays. Je suis donc allé au Vietnam où j’ai séjourné une dizaine de jours à Hanoï, la capitale. Arrivé mi octobre, il y faisait encore chaud et humide. Pour la photo, c’est le paradis, les gens vivent à l’extérieur comme il fait assez chaud, la plupart des activités se font sur les trottoirs. Vous pouvez donc croiser des gens qui découpent de la viande, soudent un chassis de moto, … Autre constatation, quasi tout peut se faire en moto, il y en a donc un peu partout. Au début on pense que ca va compliqué les choses, mais au final, les vietnamiens sont assez prudents et anticipent bien. Vous pourrez donc circuler sans stress.

Pour la partie matériel photo, j’essaie de voyager vraiment léger. Ca veut dire quoi? En gros j’ai un appareil et un objectif fixe. Chacun sait ce qui lui convient le mieux, pour moi c’est assez classique mais c’est le 35mm. J’avais donc un Fuji XT3 et un 23mm F2 (équivalent 35mm FF), pourquoi ce choix? La taille, le poids, la discretion mais aussi la visée. Je fais maintenant quasi 90% de mes photos avec l’écran (je n’aurais jamais imaginé ca il y a quelques années), c’est un peu l’opposé de ce que je faisais avec le Leica M10 (mon appareil précédent)… En fait la visée par l’écran permet d’être plus créatif dans certaines situations: des compositions où il faut cadrer en plongée, contre plongée, etc… L’écran est orientable, ce qui facilite encore plus ce genre de photos. Mais d’un autre côté, je trouve que la cette visée rend mes cadrages moins précis, il y a plus d’éléments autour de l’écran qui perturbent et déstabilisent mon attention. L’oeil dans le viseur, on voit son cadre et quelques réglages c’est tout. En visant via l’écran il y a les mêmes informations plus tout ce qui se trouve autours… Pour le poids, rien à redire, le Fui XT3 et le 23mm F2 ne se font pas sentir, même après des journées de 10H avec l’appareil à l’épaule. L’encombrement est plus important qu’avec certains autres appareil mais pour moi, ca reste vraiment compact pour un appareil de cette qualité. Un autre atout est l’utilisation de l’obturateur électronique, qui permet de supprimer le son de déclenchement. Il faut seulement être ultra vigilant si il y a de la lumière artificielle sur vos images, vous risquez d’avoir un effect de rolling shutter (vous aurez des bandes horizontales avec des expositions différentes). Dans un autre article, j’expliquerai comment j’utilise et charge mes batteries dans ce genre de voyage où on a tendance à utiliser de façon intensive son appareil 🙂